Armoiries de Saint Pierre d'Irube/Hiriburu

Riche d'un long passé émaillé d'histoire, de légendes, de traditions vivaces et d'une vie communautaire culturelle et sportive intense, Saint Pierre d'Irube ne possédait pas d'armoiries jusqu'en 1987.

Cette lacune fut comblée à la demande de la municipalité et ce blason représente l'alliance du passé, du présent, de la légende et de l'histoire de la commune.

Héraldique

Composé d'or et d'azur les couleurs de l'écu symbolisent :

  • pour le jaune (or) le long séjour d'une reine sur le territoire de
    Saint Pierre d'Irube et les présents d'or qu'elle offrit à l'église paroissiale,
  • Pour le bleu (azur) une couleur traditionnelle de la commune.

Le chevron appelé « chevron d'échevin » représente le toit de la maison municipale qui participe à la construction de la commune. En outre, il suggère également la situation de Saint Pierre d'Irube dans l'avancée des terres entre Nive et Adour.

Le dragon de Lissague tué en 1407 par le chevalier Belsunce, rappelle l'histoire légendaire de notre village. Le chevron symbolise également la grotte où vivait ce monstre. Ce dragon de sinople (vert), dont une des têtes est en partie tranchée, provient de l'écu des vicomtes de Belsunce seigneurs de Lissague et possesseurs de la dîme à Saint Pierre d'Irube.

Les deux canons adossés, de sable (noir) font référence à la célèbre bataille qui s'est déroulée sur le territoire de la commune en décembre 1813 entre l'armée napoléonienne et les troupes de Wellington.

Les trois coquilles d'escargots symbolisent la tradition fort ancienne de dégustation des « petits gris » pour la fête patronale. L'écu est timbré de la couronne vicomtale car le territoire dépendait des vicomtes du Labourd.

La couronne est soutenue par des tiges d'épis de maïs symbolisant l'agriculture.



Haut de page